Exposition: Jean Pierre DELANNOY

Artiste:
Date: 05/02/2014 - 23/02/2014


Jean-Pierre Delannoy est né à Cysoing (Nord) en 1936. Quand sa famille s'installe en ville, à Roubaix, il suit les cours de l'école nationale supérieure des arts et industries textiles et commence à peindre. Muni d'un diplôme de décorateur-ensemblier, il enseigne le lettrage à l'école des Beaux-arts de Tourcoing, puis la perspective et le modèle vivant. Se forgeant son propre style, il fréquente occasionnellement le groupe d'artistes roubaisiens autour de Van Ecke. Il exposera régulièrement dans le Nord, seul  -longtemps il fut l'hôte du galeriste Van Oost à Tourcoing- ou en groupe, en France et en Europe. La Côte d'opale et la vallée de l'Authie, où il posséda longtemps une résidence de vacances, sont une source d'inspiration féconde, comme les êtres et les choses qui l'entourent. Ses oeuvres sont principalement conservées dans des collections privées, en Europe et même aux Etats-Unis. Depuis une trentaine d'années, il peint exclusivement de mémoire, pour ne garder que l'essentiel du souvenir et de l'émotion ressentis. Aujourd'hui à la retraite, il vit et travaille toujours dans son Nord natal, dont des amis isérois l'ont distrait le temps de cette exposition.


 


Une toile de Jean-Pierre Delannoy c'est d'abord une sensation. Une douceur, et en même temps une force, une ambiance colorée, un silence, une musique. Comme le ferait l'oreille écoutant une symphonie, ou plutôt un standard de  ce jazz qu'il aime tant, le regard se perd dans les contours apparemment flous, puis se raccroche à une tache de couleur, un trait qui évoque une forme, qui fait partir l'imaginaire en le libérant du cadre figuré. Et l'on perçoit alors l'harmonie des tons ou les contrastes colorés, les transparences, la lumière qui émane de la toile, le volume  juste suggéré. La perception de l'espace devient alors évidente, le désordre s'organise, la profondeur  se perçoit et les vides s'équilibrent naturellement avec les pleins. L'accord s'opère, la petite musique s'impose à nos sens.


 


On devine en contemplant une toile la gestation de l'oeuvre : le geste qui domine la forme et la plie à son humeur, mèlant les tons chauds ou froids, osant de somptueux mélanges à même la toile. Les variations sur un thème, qu'il s'agisse d'un portrait, d'un paysage ou d'une nature morte, sont infinies selon les saisons, les lumières, les formats et les techniques choisies. Comme le dit très bien une de ses amies, « Jean-Pierre n'est pas artiste à se cantonner dans un seul style. Toute sa vie durant, il a expérimenté de nouvelles idées, matériaux et techniques ». Qu'il s'agisse des marines, dans lesquelles il capture l'atmosphère et les couleurs de la mer calme ou démontée, ou des vases de fleurs aux couleurs vibrantes, ou encore des pastels aux formes fantômatiques saisissants de virtuosité, « ce sont des toiles vers lesquelles on peut revenir à loisir, ressentant à chaque fois les sentiments suscités par les couleurs ».






Galerie d'images